Partager

A la une

Gilets jaunes : des accompagnements pour les entreprises

Après une nouvelle évaluation des conséquences économiques du mouvement…

Santé financière : renseignez-vous sur vos partenaires

S'informer sur la santé financière de ses fournisseurs, clients &…

Transformation du RSI : calendrier des changements à venir

Depuis le 1er janvier 2018, les travailleurs indépendants relèvent, pour…

BAROMÈTRE ECO : L’enquête de conjoncture en Dordogne

Retrouvez le bilan de l’activité économique en Dordogne par filières…

RGPD : Guide pratique pour les TPE / PME

Le règlement européen sur la protection des données, qui concerne toutes…
Dordogne Impulse
Dordogne Impulse
JCO

COMMUNICATION CFE RELATIVE À LA « TRANSFORMATION DU RSI »

Ce qui change sur la couverture maladie à partir du 1er janvier 2019

Depuis le 1er janvier 2018, les travailleurs indépendants relèvent, pour leur protection sociale obligatoire, de la Sécurité Sociale pour les indépendants gérée par le régime général, en remplacement du RSI (Régime Social des Indépendants).

Les nouveaux travailleurs indépendants à partir du 1er janvier 2019 Les nouveaux travailleurs indépendants relèveront directement de l’Assurance Maladie et seront rattachés à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de leur lieu de résidence. Ils ne seront donc plus rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants et n’auront plus à adhérer à un organisme conventionné. Leur CPAM prendra en charge l’ensemble de leurs prestations : remboursements de soins, versement d’indemnités journalières, paiement de pensions d’invalidité, ouverture de droits à la CMUC. Les travailleurs indépendants pourront bénéficier des mêmes services en ligne que les salariés en ouvrant leur compte personnel sur ameli.fr.

Les travailleurs indépendants installés avant le 1er janvier 2019 Pour les travailleurs indépendants installés avant le 1er janvier 2019, le transfert à l’Assurance Maladie ne s’effectuera qu’en 2020. En 2019, ils sont toujours rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants et continuent d’être remboursés pour les soins de santé par leur organisme conventionné.